Pour un accès de toutes et tous aux droits humains fondamentaux

Nous, organisateurs du TempoColor, attachés aux droits humains, aux valeurs de liberté, d’égalité et de solidarité invitons à opter pour une politique basée sur l’hospitalité, une politique qui accompagne, encadre et garantit des conditions dignes aux personnes plongées dans la réalité du phénomène migratoire. Nous soutenons une politique de migration qui ouvre des voies sûres et légales pour permettre la mobilité de tous les êtres humains sans qu’ils puissent devenir victimes d’exploitation. Et qui est complémentaire des politiques qui visent à diminuer les inégalités pour que chaque être humain puisse vivre dignement là où il est né, afin de ne jamais être forcé à migrer.

Le TempoColor est organisé par un collectif ; en partenariat avec la Ville de Liège, et plusieurs associations.

————————————————————————————————————————————————————-

Le monde de ce début du 21e siècle est en profonde mutation. Il fait aujourd’hui face à de multiples dérèglements – financier, économique, politique, écologique, social… – qui affectent, dans un contexte globalisé, l’ensemble des citoyens du monde.

Les disparités entre le Nord et le Sud restent très élevées et les inégalités sociales continuent à augmenter presque partout.

Les politiques d’austérité et d’ajustement structurel ont pour conséquence une augmentation de la pauvreté et de l’exclusion et la mise en place de mesures d’autant plus dures qu’elles touchent, en premiers, les plus fragiles et les plus précaires. Elles les touchent dans leurs droits les plus élémentaires ; le droit au logement, à l’éducation, à la santé, à la culture notamment.

Les conflits se multiplient aux frontières de l’Europe, entraînant le déplacement de millions de personnes cherchant à fuir des situations insupportables, cherchant aussi chez nous, sécurité et refuge… que pourtant nous continuons à leur refuser.

L’impact de ces évènements en Europe et ailleurs dans le monde exacerbe nationalisme, racisme et tentations de repli sur soi. La défiance envers les politiques se généralise. La lutte pour les ressources disponibles, la concurrence ou les tensions entre publics exclus (migrants/nationaux, migrants/réfugiés…) ou potentiellement en devenir se développent. S’y ajoutent le déferlement d’un discours populiste. Un contexte qui aujourd’hui, alors que se célèbre le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, menace la démocratie, l’accès aux droits fondamentaux, la dignité inhérente à tout un chacun…  l’humanité de notre humanité.

Le monde a besoin d’un nouveau paradigme fondé sur l’accomplissement des droits humains fondamentaux, l’expansion de la démocratie, le respect de l’environnement et la diversité culturelle. C’est pourquoi la société civile, avec les services publics, entendent lutter ensemble pour sensibiliser les citoyens aux enjeux mondiaux et interpeller les décideurs politiques, et plus particulièrement aujourd’hui, sur la question migratoire.

La mobilité des êtres humains est un phénomène multimillénaire. Quels que soient les lieux et les périodes que l’on observe, les mouvements de population ont toujours fait partie du comportement de l’humanité. Les migrations ont toujours existé et elles existeront toujours.

Toutes les politiques de migration et d’asile qui prétendent la maîtriser sont vouées à l’échec. Rien ne les arrêtera : ni les murs, ni les mers, ni les règlements, ni le recours à la force. De nos jours la mobilité humaine s’est considérablement accélérée sous l’effet de la mondialisation. C’est un fait et il faut le regarder en face.

Et pourtant, aujourd’hui, chez nous et en Europe, nous continuons à assister à la mise en place d’une politique migratoire restrictive et à une criminalisation de l’étranger en situation illégale : construction d’un mur anti-migrants en Hongrie, confiscation de leurs biens au Danemark ou en Suisse, projet de loi sur les visites domiciliaires, construction d’une aile réservée aux familles et aux enfants dans un centre fermé en Belgique… Une politique qui nie la dignité des êtres humains et leurs droits fondamentaux ; le droit de chercher asile pour échapper à une persécution, le droit de ne pas être arbitrairement détenu, le droit de ne pas être soumis à des traitements dégradants ou inhumains, le droit à la vie… Une politique contreproductive qui attise les tensions et alimentent la méfiance et l’hostilité, qui fait le jeu des mafias.

Nous, organisateurs du TempoColor, attachés aux droits humains, aux valeurs de liberté, d’égalité et de solidarité invitons à opter pour une politique basée sur l’hospitalité, une politique qui accompagne, encadre et garantit des conditions dignes aux personnes plongées dans la réalité du phénomène migratoire. Nous soutenons une politique de migration qui ouvre des voies sûres et légales pour permettre la mobilité de tous les êtres humains sans qu’ils puissent devenir victimes d’exploitation. Et qui est complémentaire des politiques qui visent à diminuer les inégalités pour que chaque être humain puisse vivre dignement là où il est né, afin de ne jamais être forcé à migrer.

Hervé Persain, Président Centre d’Action Laïque de la Province de Liège ; Nicolas Van Nuffel, responsable du département Plaidoyer CNCD 11.11.11

Chacun d’entre nous, là où nous sommes, à notre niveau, tel des colibris, avons un réel pouvoir de mobilisation et d’actions. Différentes organisations ont besoin de vous et de votre soutien :

Le Réseau Wallon de Lutte contre la pauvreté et plus précisément :

Sur l’accès à l’enseignement : Plateforme Ecoles en colère …

Sur l’accès au logement : Droit Au Logement et Solidarités Nouvelles ….

Sur l’accès aux actions Sociales : Plateforme Actions sociales en danger ; Association de défense des Allocataires Sociaux…

Sur la défense d’une Justice Fiscale : Acide ; Réseau pour un Justice fiscale…

Sur l’accès à la culture : Le Miroir Vagabond …

Sur la défense d’une Justice Migratoire : collectif liégeois pour une Justice migratoire ; comité de soutien aux sans papiers ; collectif Migrations libres ; plateforme citoyenne Liège hébergement, CRACPE, …